HORAIRE DES CELEBRATIONS LITURGIQUES

 

Du mardi au vendredi

            17h00 Vêpres

            18h00 Divine Liturgie

Samedi

           17:00 Grande Vêpres

           18:00 Divine Liturgie (anticipée du dimanche)

           20:00 Rencontre de la Groupe de la jeunesse

D i m a n c h e

08:00 Divine Liturgie

 

09:30 Grande Matines

 

10:30 D i v i n e   L i t u r g i e 

 

17:00 Divine Liturgie

 

 

 

 

   

PERMANENCES DE LA PAROISSE

Du mardi au vendredi:de 10h00 à 12.00 de 14h00 à 17h00 186, Boulevard Saint Germain

 

 

 

Lundi 19 février 2018 : Premier jour du grand Carême 

Selon la décision Episcopale du Synode, les fidèles du rite catholique byzantin doivent :

-         s'abstenir de manger des aliments carnés et laitiers, le premier jour

du grand CAREME et le vendredi Saint

-         s'abstenir de manger des aliments carnés chaque vendredi du grand CAREME

-         le Carême est obligatoire pour tous les croyants agés de 14 à 59 ans

-         seul une  raison grave et majeure,  peut libérer de cette obligation.

 Le grand Carême est un temps de :

« PRIERE, de PARTAGE,  et de PENITENCE ! »

 

Durant la première semaine du Grand  Carême une célébration aura lieu :  

Lundi, mardi, jeudi : 18h00 canon de Saint André de Crète                                 

Мercredi: 18h00 Liturgie des Présanctifiés

19h00 canon de Saint André de Crète

Vendredi à 18h00 Liturgie des Présanctifiés

    Samedi à 17h00 Vêpres.  A 18h00 – Sainte Liturgie anticipée du dimanche

            A 19h00   - Office  pour les défunts - GRANDE PANNACHIDE

 

Confessions : chaque jour de 17h00 à 17h50  avant La Liturgie et après La Liturgie

 

Dimanche : 08h00 Divine Liturgie. 09h30  Matines. 10h30 Divine Liturgie. 17h00 Divine Liturgie.

« Seigneur et Maître de ma vie, ne m'abandonne pas à l'esprit de paresse, de découragement, de domination et de vain bavardage ! Mais fais-moi la grâce, à moi ton serviteur, de l'esprit de chasteté, d'humilité,de patience et de charité. Oui, Seigneur-Roi, Accorde-moi de voir mes fautes et de ne pas condamner mon frère, ô Toi qui es béni dans les siècles des siècles. Amen. »

                              

(Auteur : Ephrem le Syrien)